top of page
Rechercher

Insight - Créativité - Compétences


Dans le contexte actuel où beaucoup de personnes font face à de nombreux changements et à un niveau élevé d’incertitude, il y a un grand besoin de connaissances, d’outils, de moyens concrets pour faire face aux défis qu’ils rencontrent.

Les schémas mentaux anciens ne fonctionnent plus pour trouver des solutions efficaces aux problèmes qui les touchent.

Le niveau de stress, de souffrance et de burn-out est élevé.

Cela a un impact au niveau individuel, relationnel, familiale et professionnel.


La notion d’insight est un des éléments essentiels des formations et des thérapies.

Je perçois l’insight comme un moment d’ouverture de la conscience qui permet une compréhension nouvelle, élargie, parfois systémique d’une situation, accompagnée d’émotions positives telles que la joie et l’enthousiasme.

Ce sont ces moments d’insight qui permettent, notamment, de ressentir et comprendre l’impact, la puissance des croyances et schémas mentaux sur les comportements ou/et une compréhension nouvelle d’un problème. Ils contribuent aussi à plus de clarté d’esprit, de créativité et à l’émergence d’idées nouvelles.

J’ai mis « ressentir » les croyances à dessein, il ne s’agit pas d’une erreur de ma part, car la conscience de la part émotionnelle liée aux croyances permet, d’une part, d’en percevoir et ressentir tout l’impact, ainsi que leurs transformations.

Je pense que cette transformation n’est pas mentale mais est la conséquence d’une sorte de « flash » de compréhension qui se fait au niveau de la conscience et que c’est dans un second temps que le mental intervient pour structurer l’expérience.

C’est une expérience qui génère une réelle transformation.

La verbalisation, le partage de ces insights génèrent entre les participants un autre type de connexion, de communication et libère la créativité.

L’insight peut survenir à des moments très variés : parfois grâce à une phrase, un mot, une image, une musique, l’utilisation de techniques telles que la restructuration cognitive et la pensée divergente, lors de la pause-café ou lors d’une balade en forêt.

Selon mes observations et feedback reçu des participants cette expérience permet une mise en pratique rapide et réussie qui les encourage à continuer à utiliser les moyens qui leur ont permis de trouver ces solutions.

Ils ont acquis de nouvelles compétences qui continuent à se développer dans le temps.

Cela produit des résultats durables et bénéfiques à plusieurs niveaux : individuel, relationnel et organisationnel.


En tant que formatrice notre défi est, d’une part, de trouver les méthodes, exercices et débriefings qui vont générer ces états et résultats.

D’autre part, la qualité de présence joue un rôle essentiel.

La conscience de soi, avoir soi-même expérimenté les insights et être sur un chemin intérieur permettent de vivre les bénéfices mais aussi les méandres et les possibles résistances.

Les connaissances théoriques ne sont pas suffisantes à une utilisation concrète et adaptée.

Un travail personnel continu est un prérequis à l’accompagnement des personnes et des groupes.

Tout en étant consciente que chacun vit des expériences différentes, il y des points communs qui s’expriment sous différentes formes.

Il est aussi nécessaire d’accepter de se laisser transformer par les expériences vécues par les participants.

Cela suppose donc une évolution dans la façon d’enseigner et d’accompagner les personnes et le groupes.


Une des difficultés actuelles que je vois, est que les neurosciences entraînent un changement radical de paradigme, donc de façon de penser et de se comporter.

Assez souvent, j’observe encore, le réflexe de blâmer, juger, critiquer, se poser en victime, accuser, chercher un coupable lorsque quelque chose ne va pas et, parallèlement, la recherche d’un sauveur pour régler la situation.

Si les neurosciences permettent de rendre dignité et pouvoir personnel, elles impliquent aussi la responsabilisation.


Dans une culture, encore souvent, imprégnée de culpabilité, il peut être difficile et demander du temps pour discerner la responsabilité de la culpabilité.

Cela implique aussi une perte de pouvoir énorme pour certains ainsi que des mutations à beaucoup de niveaux : individuel, relationnel, organisationnel et autres.


Cependant, je pense qu’à l’heure actuelle, de plus en plus de personnes sont ouvertes et désireuses de trouver une autre façon de vivre.


L’utilisation pratique des neurosciences est un moyen important pour aider les personnes, quelque soit le domaine dans lequel elles évoluent, à prendre en main leur santé, trouver leur équilibre, gérer les émotions, libérer leur créativité ainsi que développer la compassion, le respect, la paix et la joie.




Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page